newsletters favoris contact
 
newsletter favoris contact
CARTE DE L'ETAPE


ÉTAPE 13 : BAMAKO > KAYES -- Retour parcours complets

Jeudi 13 janvier 2005 Liaison : 205 km - Spéciale : 370 km - Liaison : 93 km Total : 668 km

Du départ de la spéciale jusqu'au barrage de Manantali, la piste, toujours en latérite, est plutôt large et autorise un pilotage rapide. Durant les 150 km suivants, c'est le Retour parcours complets à un paysage de brousse, où la piste s'apparente le plus souvent à un sentier. Les spécialistes de trial seront les plus à l'aise, pour le franchissement des falaises de Tambaoura. L'arrivée du secteur sélectif est jugée à Sadiola, petite ville malienne connue pour sa mine d'or à ciel ouvert.

 

COMMUNIQUE FINAL ASO

Caldecott retrouve son terrain


Avec l'entrée au Mali et un terrain globalement plus roulant, l'étape de reprise après une journée de deuil pour les motos a profité à Andy Caldecott. Pas de changement important au classement général. En autos, quatrième victoire de Stéphane Peterhansel qui conforte son avantage sur Luc Alphand au classement général. Deuxième succès d'étape consécutif pour G. De Rooy en camions.

Brassard noir noué au bras gauche en souvenir de Fabrizio Meoni, les 108 motards encore en course ont fait leurs premiers kilomètres au Mali dans la nuit, pour une longue liaison de 205 km qui les menait au départ de la spéciale. Au-delà du contexte particulièrement douloureux de cette reprise pour les pilotes KTM – Gauloises, c'est surtout du changement de décor entre le désert et l'Afrique noire qu'ont profité Andy Caldecott et, dans une moindre mesure Chris Blais, pour signer les deux meilleurs temps au CP 1. A ce stade, le leader du classement général Cyril Despres accusait un retard de 6'35'' lié à une légère chute qui l'a obligé à rouler avec un pot d'échappement endommagé jusqu'à ce poste de ravitaillement.

La deuxième partie, propice au pilotage pur, a permis à David Frétigné, expert en la matière, de prendre au kilomètre 246 un avantage de 1'13'' sur Caldecott, avec qui la lutte à distance était lancée. Mais avec sa Yamaha de plus petite cylindrée, Frétigné n'a pu rivaliser en termes de vitesse pure avec l'Australien sur une portion très roulante. Caldecott signe en conséquence sa deuxième victoire sur le rallye, Despres (7ème de l'étape), conservant la tête du classement général avec 16' d'avance sur Coma.

Sur quatre roues, les pilotes avaient déjà eu une étape pour s'acclimater aux particularités de la conduite en brousse. Cette deuxième journée sur les pistes rapides du Mali a permis aux deux Mitsubishi de tête de conforter leur avance sur la concurrence avec une quatrième victoire pour Stéphane Peterhansel cette année. Le tenant du titre, décidément à l'aise sur tous les terrains, fait grimper son total à 48 victoires d'étape, auto et moto confondues, et soigne surtout son écart sur Alphand au classement général à 3 étapes de la spéciale finale de Dakar. Avec 27'23'' d'avance sur son premier poursuivant et probablement des consignes d'équipe qui le protègent d'Alphand, « Peter » semble en bonne voie.

Giniel De Villiers, dont les aptitudes s'adaptent parfaitement au terrain malien, a fait ce qu'il a pu pour rester au contact de Peterhansel mais n'a pas pu l'empêcher de creuser l'écart après avoir été dépassé en début de spéciale. Derrière, le changement de pays s'est accompagné d'un changement de visages et même de type de véhicules puisque Thierry Magnaldi et son buggy se placent 3ème , tandis que « Nani » Roma décroche une belle 4ème place, son meilleur résultat sur quatre roues jusqu'à présent. Un autre Catalan aurait aussi pu se mettre en évidence dans cette 13ème étape. Josep-Maria Servia, qui s'était déjà encastré dans un arbre la veille, a eu un nouvel accident au Mali, 10 km après avoir passé le CP2 avec le 3ème temps. Sorti de route en faisant un tonneau, le Catalan et son copilote, indemnes, sont parvenus à remettre le buggy sur ses roues. Mais ayant notamment perdu son capot arrière, Servia a dû continuer de rouler à une allure extrêmement réduite vers Kayes.

En camions, Gerard De Rooy a signé une deuxième victoire d'affilée avec la satisfaction supplémentaire de voir à ses côtés sur le podium du jour son père Jan De Rooy et leur coéquipier Hugo Duisters. Loin de ce trio de tête 100 % DAF, le camion Kamaz du leader du général Firdaus Kabirov pointe à 51'55'' mais conserve une large avance sur tous ses poursuivants.

www.dakar.fr

 

retour


Réalisation : Graphiq-web.com